3.b. Le cubisme.

Le cubisme




Le cubisme est un mouvement artistique qui naît en 19o7, puis se termine vers les années 192o. George Braque* et Pablo Picasso* sont  les fondateurs de ce mouvement. Le concept est de montrer les multitudes de points de vue de l’objet peint, ou sculpté. Les surfaces se croisent au hasard, le sens n’est pas cohérent.

Un espace ambiguë est créé.

 

*Pablo Picasso (1881- 1973) est un peintre, dessinateur et sculpteur espagnol. Il fonde le cubisme et fait partie du mouvement surréaliste.

*George Braque (1882 – 1963) est un peintre et sculpteur français. Il est fasciné quand il découvre un tableau de Picasso et son orientation picturale s’en voit grandement modifié.

 

Il existe quatre grands types de cubisme, qui se succèdent.

 

> Le cubisme cézannien

L’adjectif cézannien vient du nom Cézanne, qui est un peintre français 

(1839 – 19o6.) Cette période est aussi appelée le précubisme. Elle commence en 19o7 et se termine en 191o. Ce peintre utilise beaucoup de couleurs et simplifie les formes naturelles (qui deviennent des formes géométriques) Deux point de vue différents sont vu en même temps : la perspective traditionnelle est modifiée. Ce peintre a beaucoup influencé les artistes qui l’ont suivi.

 

 

CEZANNE : Autoportrait (1898-1900. Institute Museum, Boston)

                                                

PICASSO : Les Demoiselles d'Avignon (19o6. Museum of Modern Art, New York City)

> Le cubisme analytique (191o – 1912)

La représentation en volume de l’objet est moins importante, celui-ci est fragmenté, déconstruit. La lumière et les couleurs (bleu, gris, vert…) occupent une place importante. L’image est portée à un tel degré, grâce à cette perspective, que l’objet disparaît presque, caché sous les autres formes.

Braque et Picasso sont les principaux artistes de cette période.

 

 

                                                    

PICASSO : Le joueur de guitare (191o.)

 

 

> Le cubisme synthétique (1912 – 1914)

Cette forme de cubisme a été mise en forme par Pablo Picasso, George Braque et Juan Gris. Le collage (journal, etc) a été développé et considéré comme faisant parti des beaux-arts et le retour des couleur se fait. Les objets sont insérés les uns dans les autres.

 

 

                                             

BRAQUE : Compotier et cartes (1913, Paris)

 

 

> Le cubisme orphique (1912 – 1921)

Le nom est donné par Apollinaire, un écrivain naturaliste français.

Les formes s’effacent pour laisser la place aux couleurs qui prennent une place très importante, la perspective n’existe plus. Beaucoup d’œuvres comportent des cercles très colorés qui donnent du rythme au tableau.

 

 

                               

DELAUNAY : Fenêtres Ouvertes Simultanément (1912)

 

 

Ainsi, ce mouvement qui a repoussé l’habituelle perspective et la représentation des objets, il a pu susciter, comme le dadaïsme, de nombreuses réactions et être traité de « fou ». Avant le cubisme, la peinture était plus classique, ce jeu avec les couleurs, les formes n’existaient pas. Les objets étaient représentés tels quels, Ils n’étaient pas « cachés » sous d’autres collages, couches de peintures, etc. ce mouvement a donc innové le monde de la peinture. Il a cependant pu choquer les peintres classiques et susciter des réactions négatives, dont une réaction de recul de certaines personnes, qui ont refusé ce mouvement en le classant dans la catégorie « folie ».